Bienvenue en Pays Vernois

Au pays de l'Isle... aux trésors

 

Semper viridis

La légende de VERGT

Ce fut une histoire incroyable qui commença au temps lointain de ce peuple que l'on appelait les Celtes. Des hommes et des femmes se sont installés au pied de la colline et caressés par une rivière tranquille qui cherchait son nom. Bordée de vergnes ou aulnes, naturellement venu au bord de ce ruisseau, prenait le nom de Vern. Puis l'histoire s'est mis en route : de l'antique Vernum, puis Vernhe, vern, Verne, Verg, et de nombreuses autres écritures fantaisistes, retrouvée tout au long des écrits de notre histoire.

Il fallut attendre 1838, pour qu’une ordonnance Royale, réunifie les communes de Saint-Jean de Vern, et Sainte-Marie de Vern, pour arriver à une écriture définitive. Le G rappelle le vergne et le T laisse penser à une déformation phonétique rappelant la couleur. C'est alors, façonné par le temps, apparut VERGT dans l'écriture d'aujourd'hui

Un peu d'histoire

En 1803, la commune de Sainte Marie de Vern comptait 523 habitants et celle de Saint Jean de Vern 784 habitants.

Il fallut attendre 1838, pour qu’une ordonnance royale réunifie les communes de Saint-Jean de Vern et de Sainte-Marie de Vern, pour arriver à une écriture définitive. Le G rappelle le vergne et le T laisse penser à une déformation phonétique rappelant la couleur. C'est alors, façonné par le temps, qu'apparut VERGT dans l'écriture d'aujourd'hui.

Seule la commune de Saint Jean de Vern deviendra bastide et verra se bâtir la Halle et son quartier en damier. La ville franche était née et se développera rapidement comme centre d'activité et d'échange cantonal ( marchés ruraux, commerces, artisanat et services administratifs).

Le passage du chemin de fer avec la ligne Périgueux/ Bergerac ( le célèbre Tacot) va favoriser l'essor de VERGT comme chef-lieu de canton enfin désenclavé : construction de la mairie et des écoles de filles et de garçons dans le plus pur style 3ème République.

 

VERGT aujourd'hui

Le 20ème siècle verra la commune s'inscrire dans le développement agricole avec la culture de la fraise et la création du marché au cadran, scolaire avec la construction du collège et des écoles maternelles, touristique avec l'aménagement du plan d'eau de Neufont.

L'image de Vergt et de ses quelques 1800 habitants est portée par la fraise au delà du département mais aussi par son activité festive et associative ( notamment la Fête de la Fraise qui est actuellement la seconde manifestation départementale par son importance).

Altitude maximale 246 mètres, moyenne 160 mètres

Les habitants de VERGT s'appellent les VERNOISES et les VERNOIS